Nos Débuts en Instruction en Famille

Mar 27, 2019 | Instruction en Famille | 12 commentaires

Voilà maintenant 6 mois que nos Ballet-yettes ont quitté les bancs de l’école pour goûter aux joies de l’Instruction en Famille.

Nous avions promis de partager cette aventure avec vous mais nous avons d’abord eu besoin de prendre nos marques avec ce nouveau mode de vie avant que je puisse vous en parler avec aisance.

Voici tout d’abord une petite vidéo de notre rentrée hors du commun ! Nous avons fait cette vidéo pour le plaisir et pour garder un souvenir impérissable de cette nouvelle étape vers notre vie de rêve.

L’Instruction en Famille, C’est Quoi ?

 L’instruction en Famille est en fait un joli terme pour parler d”École à la Maison“.

En France, la scolarisation d’un enfant n’est pas obligatoire, c’est l’instruction qui l’est. Nous ne sommes donc pas dans l’obligation d’inscrire nos enfants dans une école, mais nous leur devons bel et bien l’instruction pour le permettre d’acquérir le socle commun.

Vous trouverez sur le site de Service Public un rappel des droits et des devoirs des familles en matière d’école à la maison.

Il existe plusieurs types d’instruction en famille 

École à la Maison : La méthode “formelle” – Le Homeschooling  :

Elle consiste tout simplement, avec l’aide d’une école à distance ou en se basant sur le référentiel fourni par le ministère de l’Éducation de faire l’école à ses enfants pendant des heures dédiées à l’apprentissage. Durant ces heures d’école, l’enfant suivra un programme qui lui permettra d’assimiler toutes les notions du socle commun, comme dans une école classique.

 

École à la Maison : La méthode “moite, moite” :

Il s’agit ici d’un mixte de la méthode “formelle” et de la méthode “informelle” qui permet de faire assimiler, pendant des temps dédiés, les notions fondamentales (lire, écrire, compter…) et de laisser libre cours à la curiosité de l’enfant pour acquérir le reste des notions de façon informelle.

École à la Maison : La méthode “informelle” – Le Unschooling :

Cette fois-ci, il s’agira de faire totalement confiance à l’enfant et en sa capacité innée à apprendre. Cette pratique va généralement avec toute une philosophie de vie et nécessite un total lâcher-prise. L’enfant est naturellement conçu pour apprendre. Ce petit être magique est capable d’emmagasiner l’information, de la tester, de la reproduire et de l’acquérir. Aucun apprentissage ne lui est donc imposé. L’enfant apprend, au gré de ses envies et de ses découvertes. Cela demande évidemment un énorme investissement des parents qui doivent veiller à offrir à leur enfant un environnement propice à la découverte.

Pourquoi avons-nous choisi l’Instruction en Famille ?

Dans un premier temps, ce mode d’éducation correspond tout à fait à nos envies de voyage et de liberté. Nous ne voulons pas être dépendants des vacances scolaires pour voyager et notre but et rêve ultime est de voyager sans date de retour, au gré de nos envies. Ce qui est difficilement compatible avec une école classique vous serez d’accord.

Il faut le savoir, le voyage change le regard sur le monde. 

Après notre “Aventure” de 7 mois à travers l’Asie du sud-est et les îles de l’Océan Indien, nous avons eu un peu (voire beaucoup pour ma part) de mal à reprendre une vie bien tranquille qui nous imposait un rythme que nous ne pouvions pas choisir.

C’est donc tout naturellement qu’à notre retour, nous avons entrepris de changer nos vies et de suivre le chemin de nos rêves. Il était devenu évident pour nous qu’il est urgent de profiter de notre chance d’être sur cette terre pour vivre pleinement nos passions, découvrir le monde (et surtout ses habitants) et par-dessus tout d’aimer et de partager notre bonheur à petite ou à grande échelle.

Nous avons donc choisis, le Bichon et moi-même de nous reconvertir.

 

  • La Reconversion de Bichon

    Bichon était boucher et avait cette envie de transmettre son savoir. Au fil de sa carrière, sa vision sur son métier a changé. De cadre exploité chez Carrefour, temple de la consommation, à chef boucher pour un groupement de magasins bio, il a appris au fil du temps à consommer moins et à consommer mieux dans le respect de notre environnement.

    Il a donc eu envie de passer ce savoir et cette passion à la nouvelle génération de bouchers qui arrivera sur le marché.

    Titulaire d’un BEP, il a entrepris de passer un Bac Pro ainsi qu’un BTS Management par VAE pour pouvoir prétendre au poste d’enseignant. Il est aujourd’hui professeur de Boucherie dans un excellent CFA et peut ainsi transmettre à ses jeunes une nouvelle façon d’aborder le métier en les sensibilisant à la sur-consommation, au bien-être de l’animal qui nous nourrit durant son élevage ainsi qu’au respect des produits qu’ils travaillent et aux relations avec les éleveurs.
    Cette nouvelle mission le passionne et je suis toujours admirative du parcours et des efforts mis en oeuvre pour en arriver à atteindre ses objectifs.

  • Ma Reconversion

Pour ma part, les emplois que j’avais eus jusque là avaient toujours été très enrichissants, mais je les avais vécu sans grande passion.

À mon retour, plutôt secouée je dois l’avouer, je ne me sentais pas capable de reprendre le chemin d’un bureau et de m’éloigner de mes Ballet-yettes et de leur papa. En 7 mois, j’étais devenue totalement dépendante de ce cocon rassurant et indestructible.

Il a pourtant fallu que les Ballet-yettes reprennent le chemin de l’école.

Bichon au travail, les filles en classe… Il était temps de reprendre du poil de la bête et de me centrer sur mes envies et mes espérances.

Le monde du blogging est magique ! Il crée un réseau autour de vous, un réseau de gens tellement passionnants et passionnés ! 

Après une première participation au Salon des Blogueurs Voyage, j’ai compris que derrière cette passion pour vous raconter nos voyages et vous faire sortir de votre quotidien l’espace d’un instant se cachait mon nouveau métier dont j’ignorais tout jusque là.

Le web est un monde d’opportunités sans fin ou la seule limite est notre imagination… Moi, un peu geekette sur les bords, ça me fascine ! J’ai donc appris tout un tas de nouvelles compétences et j’ai fini par me tourner tout naturellement vers quelque chose que je savais faire : écrire !

Je me suis donc formée et suis devenue Rédactrice Web SEO. Ce travail, en plus de me passionner, me permet de rester à la maison auprès de ma famille et de choisir mes horaires pour être disponible pour eux. Un genre de combo gagnant quoi !

  • La Reconversion des Ballet-yettes

Les filles ont tout d’abord commencé par reprendre le chemin des écoliers dans notre petite école de campagne qui comptait à peine 100 élèves. Puis Howard a trouvé son premier poste d’enseignant à Limoges alors nous avons filé vers ce nouveau lieu de vie.

Sur place, nous avons trouvé une petite école Montessori qui correspondait totalement à nos choix d’une éducation bienveillante pour nos filles.

Finalement au bout d’une année scolaire, le bilan était plutôt mitigé (même si j’ai conscience qu’une année n’est pas suffisante pour juger du résultat) et quelques problèmes plus compliqués nous ont fait renoncer à cette école pourtant si prometteuse. 

Gérer avec bienveillance et en douceur les lacunes

Résultat de cela, nous avions une mini Ballet-yette qui sortait de CP sans savoir lire, ni écrire et qui par-dessus tout détestait travailler. Loulou quant à elle, égale à elle-même, a bien avancé mais a malgré tout accumulé quelques lacunes.

Nous avons donc visité des écoles classiques, toutes plus grandes les unes que les autres. Et le tourbillon de ces chaises bien alignées et des maîtresses de CE1 me disant que Laloune devrait travailler trois fois plus que les autres y compris le midi et que ce serait très dur m’a littéralement fait paniquer et prendre la fuite. Je refusais que ma fille débute sa scolarité par un échec qui risquerait de lui faire détester toute forme d’apprentissage.

C’est comme cela que nous en sommes venus à la conclusion que j’allais prendre en main leur instruction. Ce n’était pas réellement par choix ou par conviction, mais plutôt parce que je n’avais pas d’autre solution à ce moment précis.

La peur de Sauter le pas de l’École à la Maison

Je vous laisse imaginer mon sentiment partagé entre joie de débuter cette nouvelle aventure et la terrible peur de tout rater et de ne pas avoir la patience.

Aujourd’hui encore j’ai quelques moments de doutes mais je suis persuadée que chaque enfant apprend à son rythme et de façon totalement différente en fonction de la forme d’intelligence qui lui est propre. Je suis donc persuadée que l’école à la maison est un excellent moyen de permettre aux enfants de s’épanouir à leur rythme et à leur manière en développant chacun leurs traits de caractère et leurs facultés propres.

Faire confiance à son instinct !

En somme, ce mode d’éducation permet d’accompagner des petits êtres totalement libres de tout formatage. Ce qui est pour moi une chose essentielle. Je veux que mes filles soient libres et conscientes de l’être, je veux qu’elles fassent des choix et se battent pour atteindre leurs rêves. Je veux qu’elles créent leurs propres normes et qu’elles choisissent les voies qui les rendent heureuses et les épanouissent aussi différentes soient-elles des miennes et de celles du reste du monde.

Je veux qu’elles sachent qu’elles ont toujours le choix et qu’elles peuvent changer de direction dans leur vie autant de fois qu’elles en auront besoin pour expérimenter et trouver leur bonheur…parce qu’après tout, le seul but que devrait avoir l’éducation c’est d’apprendre à être heureux et à mettre en place ce qu’il faut pour l’être.

Quelle Méthode d’Instruction en Famille avons-nous Choisie ?

J’avais clairement très peur de ne pas réussir à comprendre les pages entières de ces tableaux de référentiels et de me perdre dans toutes ces informations pour, au final, oublier des notions importantes.

Nous avons donc, après avoir épluché des 10 ène de sites d’école à distance choisis de suivre le programme des Cours Académiques de France qui sont la seule école en ligne qui propose des contenus en couleur, un peu ludiques.

Je trouve ça très étonnant avec les technologies que nous avons aujourd’hui de trouver des contenus si peu ludiques. Aucune vidéo, aucune application développée par l’école. Du cours, ni plus, ni moins.

Voici donc 6 mois que nous suivons les cours à distance de cette école. Nous avons des professeurs attitrés pour chaque matière, un programme à suivre et des devoirs à rendre très très régulièrement.

J’avais choisi ce mode d’instruction pour avoir un cadre et un suivi rigoureux afin d’être sûre de mener à bien mon rôle de maman maîtresse. Je dois dire que les Cours Académiques de France remplissent bien cette mission en me donnant un planning à suivre pour ne pas me perdre et être dans les temps.

Bilan des 6 premiers mois d’Instruction en Famille ?

Et bien je dois dire que ça se passe plutôt bien… Nous avons d’abord commencé durant la période d’été à apprendre la lecture à Laloune. J’avais très peur de commencer le CE1 avec une doudou qui ne savait ni lire ni écrire sachant qu’il allait falloir entrer dans le vif du sujet de la conjugaison et de la compréhension de texte.

Je dois dire qu’elle s’en est sorti haut la main. Entre deux cocotiers, sur les plages de Polynésie, elle a appris la lecture avec joie à une vitesse impressionnante !

Au retour et donc au réel commencement de l’année scolaire les Ballet-yettes étaient tellement emballées par ce nouveau mode d’instruction qu’elles redoublaient d’énergie et d’envie d’apprendre. Nous allions tous les jours travailler à la superbe bibliothèque de Limoges. Un vrai bonheur ! Je trouvais ça presque trop facile.

Et puis est venu le temps où cette école est devenue la routine qui bien sûr lasse quelques fois. Alors comme nous, elles ont parfois des coups de mous et un manque d’envie et de motivation évident, mais dans l’ensemble, je dois dire que ça fonctionne plutôt bien, principalement depuis que j’ai décidé de lâcher prise.

Moins de pression = plus de résultats… C’est magique !

Oui parce que finalement, l’inscription dans une école à distance c’est bien, mais ça met beaucoup de pression. Rendre les devoirs à temps, s’assurer d’avancer suffisamment vite et prendre peur du retard lorsqu’une notion ne rentre pas. Finalement, c’est tout le contraire de ce dont j’avais envie pour elles.

On arrête de se mettre la pression !

J’ai déjà pris le temps de potasser les manuels de l’an prochain (CE2 pour Ella et 6 ème pour Lou) et je m’aperçois qu’elles ont déjà bien avancé. J’apporte la majorité des supports qui leur conviennent par moi-même car les cours reçus ne correspondent pas toujours à leur manière de voir les choses. Alors je me sens prête pour l’année prochaine à passer au “moite-moite” sans école à distance.

J’ai déjà commencé à lâcher prise en ne renvoyant plus les devoirs qui leur mettaient une très grosse pression de résultat et de délai. Il fallait avancer au plus vite dans les séquences pour espérer arriver à bout du programme et envoyer les devoirs dans une cadence correcte. Ces contraintes, au final, les ont bloquées dans leurs apprentissages pendant une période. Il fallait aller trop vite et nous survolions les leçons pour rentrer dans le timing. Ce qui n’a aucun sens car elles n’assimilaient pas les notions comme il faut. Nous faisons maintenant les devoirs d’évaluation à notre rythme et ma foi, elles s’en sortent beaucoup mieux.

Nous n’allons plus à la bibliothèque tous les jours car les horaires et notre emploi du temps sont finalement difficilement compatibles (et le parking est cher ^^) mais nous essayons de nous y rendre 1 fois par semaine. Pour le plaisir, pour emprunter des livres et rencontrer les copains (mais ça, c’est un autre sujet dont je vous parlerai une prochaine fois 😉  )

Difficile de résumer ce choix en quelques paragraphes…J’en ai écrit des tartines et j’ai pourtant encore tellement de choses que j’aimerais partager avec vous sur ce sujet qui me passionne…

N’hésitez pas à nous poser des questions en commentaires si vous souhaitez en savoir plus.

Vous faites l’école à la maison ? Dites-nous en commentaire pourquoi vous aussi vous avez fait ce choix !

Pour aller plus loin sur le sujet : 

Cet article vous a plu ? 

Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Pin It on Pinterest

Share This