Vietnam : Ba Be national Park | Découvertes en Famille

Oct 30, 2016 | Notre Aventure | 0 commentaires

Au départ de Hanoi, nous sommes partis 3 jours et 2 nuits dans le Parc National de Ba Be par le biais d’un tour opérator car se rendre à Ba Be n’est pas chose facile.

   Ce ne fût pas notre meilleure expérience (beaucoup, beaucoup, beaucoup d’heures de bus pour voir de beaux endroits seulement 30 minutes) mais nous avons découvert de beaux paysages. 

(Plus de détails sous la vidéo)

Avant notre départ, feuilletant le Lonely Planet du Vietnam, je me suis mise en tête qu’il fallait absolument que l’on aille faire un tour sur les eaux paisibles du lac de Ba Be National Park.

Pics karstiques, vallées brumeuses, villages reculés et eaux calmes et apaisantes…voilà l’idée que je m’étais faite d’un moment dans cet endroit hors du temps.

Vous voyez le décor ?

Alors de retour à Hanoï après notre périple sur Cat Ba Island nous avons cherché le moyen de nous y rendre, mais en fait, ça n’était pas si facile que ça !

L’accès au parc national est en fait assez difficile à cause de la route et peu de vendeurs de billets de transport proposé d’y aller. Une fois sur place, il fallait encore y trouver un logement et une façon de se déplacer sur place. Ce qui n’était pas forcément un problème, mais en ce début de voyage, nous n’étions pas encore tout à fait aguerris.

Nous avons donc réservé un voyage avec un tour opérator local. Le package comprenait 3 jours et 2 nuits dans le nord du Vietnam : Ba Bé National park, Tiger Cave, Ban Gioc Fall…le programme laissait plutôt rêveur. 

Ba Be National Park

Nous voilà donc partis un matin pour 6 heures de route dans un minibus avec 6 autres voyageurs, notre guide et le chauffeur.

Finalement, le pire dans ce trajet n’aura pas était sa longueur, mais la conduite sportive, non…musclée…naaaan, carrément assassine du notre super chauffeur !

Le type devait avoir beaucoup trop joué à V-Rally dans son enfance ou bien il voulait tester sa chance à la loterie de la vie, aucune idée. Après plusieurs virages à toute vitesse en bord de ravin et de multiple dépassement d’autres véhicules en plein virage sans visibilité, la moitié de notre minibus, guide incluse, vomissaient joyeusement dans les petits sacs en papier prévu à cet effet.

Il a donc fallu que l’on explique à ce brave monsieur tant bien que mal que s’il souhaitait mourir, grand bien lui fasse (même si bon c’est dommage quand même), mais nous perso, on se sentait bien avec l’idée de continuer à vivre encore quelques années et de voir nos filles grandir…

Schumi s’est donc calmé pour la suite du trajet et pour notre plus grand bonheur, n’avancait plus du tout ^^ (mais au moins, on été vivants !)

On a quand même fini par arriver à Ba Be…joie, bonheur,émotion. Le décor était parfait, juste comme je me l’imaginais.

Nous avons donc embarqué sur les péniches prêtes à nous conduire sur ce magnifique lac propice au calme, au repos, à l’introspection, à la réflexion sur le sens profond de ce voyage…

Quoi de plus magique et solenelle que ce moment ou l’on accomplit un rêve…BBBBRRhhRRRRRRRR, BRR, BRRRRRRRRRRRR, PRRhRRRRBhhBRBRBRBRBRhh

Hein ? Quoi ? BBRBRRRRRRR BBRRRRR

Nous voilà partis pour ce moment de pur extase dans le brouaha assourdissant du moteur de la péniche.

Imaginez 6 moteurs de tondeuses réuni pour tenter de vous offrir le vacarme le plus pénible de toute l’histoire des espaces verts de France et de Navarre.

Envolé le joli rêve de flanage paisible et ressourçant. 

Bon après le choc et la déception, on finit par se faire à l’idée, se marrer et profiter du paysage qui était tout de même particulièrement canon !

Après quelques arrêt à dans différents point d’intérêt sur le lac, nous avons passé la nuit dans une guest house non loin du lac.

 

Les Chutes de Ban Gioc 

Après une nuit paisible (…et aussi un peu flippante dans une guest house chelou) nous voilà reparti de bonne heure…et de bonne humeur ! (si si pour de vrai) pour rejoindre Cao Bang à quelques heures de là.

Arrivés là, nous pensions être arrivé…mais non ! il nous resté encore 3h de route pour rejoindre les magnifiques Chutes de Ban Gioc.

Vous savez celle où notre amis Stéphane rencontré lors de ce périple nous à fait LA photo ! 

Alors oui, la route a été pénible et longue…très longue…Mais regardez-nous ! On n’a pas l’air heureux là ?

La preuve que ça valait le coup quand même d’être à la limite des escarres au popotin (oui je sais, vous avez imaginé…je suis désolée…^^) Ces chutes sont vraiment extraordinaires.

Elles se trouvent tout au nord du Viêtnam et sont coupées par la frontière avec la Chine qui passe juste au milieu. D’ailleurs, ce qui est assez marrant, c’est que les Chinois peuvent venir se balader un peu du côté Vietnam, mais les Vietnamiens, eux, n’ont absolument pas le droit de franchir la frontière.

Mais nous, comme on est des oufs, on a mis le pied en Chine 😉 

N’oublions pas que nous étions avec un tour opérator et qu’il nous fallait ensuite rejoindre une autre destination pour une nouvelle découverte. Nous avons donc après 6h de route, visité ce site absolument magnifique en…30 min ! Si si je vous jure !

Ça a donc été une séance intensive d’optimisation du kiff entrecoupé de photo avec les mariées fascinées par nos Ballet-yettes. 

La Grotte Nguom Ngao (Tiger Cave)

Après cette magnifique décourverte, nous retournons à  Cao Bang pour déjeuner. 3h heures de route retour donc…ben oui, ça marche dans les deux sens.

Nous déjeunons donc avant de reprendre la route (joie !) pour une nouvelle découverte (bon là d’accord : joie !).

Nous voilà repartis pour 2h de route cette fois (trop facile) mais ce que nous ne soupsonnions pas (on peut toujours compter sur eux pour nous surprendre c’est fabuleux) c’est que cette route était LA MÊME que celle effectué le matin.

Et là vous vous dites : ben pourquoi vous avez pas mangé par là-bas au lieu de vous taper toute cette route…ben oui, vous vous dites ça…Il y a probablement une bonne raison…mais à vrai dire…on ne la connait pas nous non plus ^^  

Bon, on a fini par arriver à la Grotte Nguom Ngao (mais si vous avez du mal à le prononcer vous pouvez aussi l’appeler Tiger Cave).

La particularité de cette grotte, et peut-être des autres en Asie c’est qu’on peut se balader partout. Il n’y a aucune barrière qui nous empêche d’approcher des merveilles qu’a sculptées la nature. 

J’imagine qu’elles ne feront sûrement pas long feu face au flot de touristes qui risque de l’abîmer.

Dommage pour cette grotte calcaire vieille de 300 millions d’années avant notre ère.

Ce petit nom de Tiger Cave lui a été donné, car des Tigres vivaient à l’intérieur de la grotte.

Ils ont bien sûr tous étaient exterminés par les habitants qui fatigués de se voir manger leurs poulets les ont abattus.  

 

 

Après cette balade sympathique, nous prenons le retour pour Cao Bang pour passer la nuit (parce que oui, on aime bien retourner à Cao Bang).

Puis retour le lendemain matin pour Hanoï avec quelques arrêts pour manger et voir des temples sur la route.

Prochaine étape : le Laos…  

Pin It on Pinterest

Share This